Elodie Lafon Puyo : « Je suis une compétitrice, je ne renonce jamais… »

15
Nov
2016
Posté par: admin  /   Catégorie: Non classé   /   Pas de commentaire>  /  

Élodie Lafon Puyo n’est plus à présenter au sein du FCL XI. Elle est à la fois un leader technique, humain et la capitaine de la grâcieuse bande rouge et bleue. Et si depuis quelques semaines, c’est une sérieuse blessure qui porte l’attention sur elle, l’expérimentée footballeuse (passée notamment par Barbazan et la DH) a laissé place à la chaleureuse et dynamique jeune femme pour se prêter au jeu de l’interview. Bonne lecture !

FCL XI : Salut Elodie, peux-tu te présenter un peu mieux?

Élodie : Elodie 27 ans, professeur d’EPS. J’ai débuté le football à l’âge de 9 ans avec les garçons aux papillons de Pontacq. A l’âge de 16 ans j’ai rejoint la formation de Barbazan-Debat qui évoluait en DH. J’ai eu la chance de jouer contre de très belles équipes 2 comme le TFC , Rodez etc..
Pour des raisons professionnelles, j’ai été mutée et j’ai arrêté pendant trois années le football. Je me suis consacrée à la course à pied mais le sport collectif et ballon rond me manquaient vraiment trop…

FCL XI : L’équipe Seniors féminine existe pour la seconde saison maintenant au FCL XI et tu es là depuis le début, raconte nous un peu comment ce groupe s’est créé ainsi que son évolution jusqu’aujourd’hui, première saison en compétition et comment analyses-tu ce début de saison?

Élodie : A la base, c’est une équipe de copines et puis le groupe s’est étoffé grâce au bouche à oreille. L’année dernière nous n’avons joué que des matchs amicaux. Après une longue hésitation, nous avions pris ensemble la décision de ne pas nous engager en championnat compte tenu d’un trop faible effectif. Sur six matchs joués l’an passé et un tournoi, nous n’avons connu qu’une seule défaite et c’est lors de ce constat que nous nous sommes sentis prêtes et que nous avons exprimé le souhait de rejoindre un championnat.
Notre première saison est selon moi très encourageante. C’était loin d’être évident au début. Deux joueuses constituant notre colonne vertébrale attendent un heureux évènement et seront par conséquent pas à nos côtés durant cette saison… Nous avons du nous adapter…

FCL XI : Avez-vous de réelles amibitions pour 2016-2017?

Élodie : Il y a deux belles équipes dans notre poule. Je parle bien entendu de Soues et d’Escalquens. L’ambition serait de terminer dans le top 3 de ce championnat pour 2016-2017 afin de préparer peut-être une montée la saison prochaine..
Thierry a du mérite, il doit s’adapter sans cesse depuis ce début de saison. Entre les heureux évènements et l’infirmerie qui est pleine il doit revoir sans cesse son système de jeu. Il arrive toujours à trouver des solutions mais la tâche n’est pas si simple.
.
FCL XI : Je n’ai pas vraiment envie de m’éterniser sur ta blessure, d’autant que rien n’est certain à l’heure qu’il est. Comment l’appréhendes-tu jour après jour et quel est l’impact ressenti sur le groupe à ton avis?

Élodie : J’ai compris tout de suite que ce serait sérieux. J’ai eu ce sentiment affreux d’abandonner mes copines dans ce combat contre Blajan..
Aujourd’hui la blessure est malheureusement là, certes c’est loin d’être facile tous les jours (surtout les mardis et vendredis soir et les week-ends). Les copines du foot sont là et viennent me voir à la maison très régulièrement J’ai souvent Thierry au téléphone qui me tient informé de l’évolution du groupe. Ca me rassure et ça me fait du bien, je pense que je ne les remercierai jamais assez pour tout ça. Mon objectif est de revenir dans les plus brefs délais, je suis sérieuse et bien accompagnée dans ma rééducation et dans mon hygiène de vie.
Le groupe est animé par une belle solidarité, en témoignent les filles blessées et les futures mamans qui continuent d’aller voir les copines le dimanche. Le groupe vit bien, comme le démontre la belle victoire obtenue à Ramonville dimanche dernier… Je ne m’en rendais pas vraiment compte lorsque je jouais mais beaucoup de filles sont en train de monter en puissance… C’est exceptionnel, le niveau atteint par des filles qui n’ont que quelques mois de pratique mais la motivation y est pour beaucoup.

FCL XI : Tu es la capitaine de cette formation, comment as-tu été amenée à assumer ce rôle?

Élodie : Je suis une compétitrice, je ne renonce jamais et je déteste perdre même à l’entrainement. J’aime aussi encourager les autres à se dépasser et à relever des défis .C’est peut-être pour ces raisons que j’ai été amenée à assumer ce rôle.

FCL XI : Peut-on dire à cette heure-ci que la section féminine a définitivement trouvé sa place au sein du club? Comment vivez-vous cette spécificité et cette nouveauté dans le club au quotidien?

Élodie : OUI ! sans la moindre hésitation… Pour connaître un peu le football ce n’est pas le cas partout. Ailleurs, il peut arriver que seule l’équipe garçon soit considérée. Au FCL XI, ce n’est pas du tout le cas. Je pense que c’est un projet qui tenait vraiment à cœur au Président ainsi qu’à Philippe d’avoir une équipe féminine. Sans oublier Rémi qui avait commencé le travail en intégrant les féminines avec les sections U9 et U11.
Le fait d’être soutenu par nos dirigeants nous donne vraiment envie de nous dépasser et je pense que toutes les filles sont attachées au club et s’y sentent bien. De plus, les garçons viennent nous encourager le week-end et c’est vraiment appréciable. De la même manière, on essaie de les supporter et on est très fières lorsqu’ils gagnent.

FCL XI : Merci beaucoup Élodie !!!

 

elo-lp