Interview de Rémi LACRAMPE par football65

06
Sep
2014
Posté par: admin  /   Catégorie: Non classé   /   Pas de commentaire>  /  

Dimanche, les U17 Lourdais ouvrent leur saison par un derby Face au FC Pau. Une saison qui s’annonce inoubliable pour ces jeunes avec des matchs de prestige face aux Girondins et Nantes. Rémi Lacrampe, co-entraîneur avec Bastien Boutet, est impatient de démarrer. (par Puk)

Rémi Lacrampe, comment s’est passé votre phase de préparation? 
Chargée. C’est clairement l’adjectif qui qualifie le mieux notre phase de préparation. Chargée physiquement, d’abord, pour les joueurs, de par de longues semaines d’entraînements et de vie ensemble, avec certains notamment qui découvraient les deux séances journalières. Chargée émotionnellement, aussi, avec l’excitation d’une préparation d’envergure hexagonale, nos premiers instants ensemble, sur les terrains, en bus, moins gaiement avec la blessure de Loïc Boellman, premier coup dur pour ce tout nouveau groupe… Enfin, chargée de travail, pour Bastien Boutet et moi-même, d’un lourd travail de recrutement et de prise en charge des recrues, propre à la gestion d’une équipe de ce niveau… 

Comment avez-vous fait pour constituer un groupe compétitif pour ce championnat ? 
Ce fut extrêmement difficile pour nous à ce niveau. En effet, la génération 98 du club trop pauvre en terme de nombre, ne nous permettait pas d’entrevoir une saison sereine en terme d’effectif et de compétition. Le recrutement allait donc être essentiel à plus d’un titre. Vous imaginez cependant bien qu’avec le nombre de clubs toulousains présents à ce niveau, le maintien de l’Aviron et la promotion du Pau FC, celui-ci n’allait pas être de tout repos. On a donc beaucoup travaillé, tâché d’être présent sur tous les fronts en se donnant les moyens de mettre tous les garçons et notamment les recrues, quelle que soit leur provenance, dans les meilleures conditions possibles, que ce soit sur le plan scolaire, social ou bien entendu sportif. Je peux même vous dire qu’à l’heure où je vous parle, le recrutement est toujours en cours…

« Le club est attaché à ses terres et son département »

logo1

Le championnat est composé d’équipes pros. Comment pensez-vous gérer la différence entre les matchs de « gala » face au pro et les autres rencontres? 
On va s’atteler à vivre une saison ambivalente, entre ambition, certes, mais aussi la découverte, l’expérience de ce niveau là. Ce ne sera finalement qu’un championnat comme pour toute équipe jouant le maintien, avec des matchs clés, des adversaires directs, et des équipes dont on a conscience que toute réussite ne sera que du bonus… La différence, c’est que ces équipes là représenteront de grands clubs français, rien de plus. Donc des points à prendre, bien entendu, mais avant tout de l’expérience, des choses à vivre, tout bonnement… 

 

Qu’est ce que cela représente pour le club de Lourdes d’être présent à ce niveau? 
C’est une fierté, évidemment, le FCL XI est un club avec une identité forte, un club qui travaille beaucoup à tous les étages, il est donc clair que de voir un tel aboutissement est toujours grisant, à nous de faire en sorte qu’il ne soit pas un feu de paille, malgré toute la difficulté attendue. Un club aussi qui a une histoire, et une même catégorie d’âge à l’échelon hexagonal il y a de ça une petite trentaine d’années, on souhaite donc que ce « revival » de jeunes nationaux constitue un lien entre les différentes générations du club, et une fierté pour les anciens qui ont vécu les épopées précédentes. Enfin, le club est attaché à ses terres et son département, être donc le second représentant Bigourdan à l’échelle nationale comporte une réelle valeur pour nous…

 

« Nous ne sommes pas totalement prêt »

 

Dimanche, c’est le début du championnat. Y a-t–il de l’appréhension ? Comment voyez vous la rencontre dans ce derby face à Pau? 
Je ressens beaucoup de détermination et de motivation de notre part à tous concernant dimanche, mais pas de réelle pression, loin de toute considération de derby ou autre, pas de charge émotionnelle particulière si ce n’est le plaisir d’y être, simplement. Nous savons de toute manière que nous ne sommes pas totalement prêt sur le plan effectif, ni collectif. Première sortie devant notre public, premier match en National, oui, mais ce ne sera que la première page d’un long, et que l’on espère bel ouvrage… 

 

A toi le dernier mot : 
On a toujours eu à cœur de faire de cette équipe, l’équipe de tout le 65 du football. On fera au mieux pour apporter un maximum de plaisir et de passion à Lannedarré, un dimanche sur deux. En espérant vous y voir les plus nombreux possible, merci d’avoir pris le temps de lire cette interview, et bonne saison à tous !